Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
0

Note de conjoncture - 2ème semestre 2023

Ille-et-Vilaine : le repli de l’activité commence à impacter l’emploi.
  • #ÉCONOMIE
  • Note de conjoncture - CCI Ille-et-Vilaine
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Mercredi 24 janvier 2024

     

     

    L’activité encore freinée par l’inflation et le ralentissement de la demande

    39 % des entreprises bretilliennes indiquent un chiffre d‘affaires en baisse au 2e semestre 2023, quand seulement 26 % font part d’une hausse. Le solde d’opinion concernant l’évolution du chiffre d’affaires reste fortement négatif au 2e semestre, à - 12 points. L’activité subit de plein fouet la baisse de la demande, en B to B comme en B to C, conséquence de l’inflation et de la hausse des taux d’intérêt. Ce recul concerne l’ensemble des grands secteurs d’activités (industrie, BTP, commerce et services).

     

    La rentabilité en berne depuis la crise Covid

    L’indicateur de rentabilité stagne à un niveau particulièrement faible depuis plusieurs semestres.
    Les cinq grands secteurs d’activités sont concernés. Le solde d’opinion au 2e semestre ressort à − 32 points.
    45 % des entreprises subissent une baisse de cet indicateur. La vague d’inflation apparue en 2021 a impacté la rentabilité de nombreuses entreprises, dans l’incapacité de répercuter l’intégralité des hausses de coûts de production sur les prix de vente.

     

    L’investissement stable pour plus d’une entreprise sur deux

    51 % des entreprises font part d’un niveau d’investissement stable au 2e semestre. Mais la fréquence des baisses (33 % des entreprises) est plus de 2 fois plus élevée que celle des hausses (16 %), avec un solde d’opinion nettement négatif à − 17 points. Le manque de visibilité sur la situation économique et la hausse des taux d’intérêt font partie des facteurs expliquant cette évolution de l’investissement.

     

    L’emploi impacté par le recul d’activité

    Les dernières données de l’Urssaf pour l’Ille-et-Vilaine traduisent un net ralentissement de l’emploi dans le secteur privé (+ 0,1 % au 3e trimestre 2023 contre + 0,4 % au 2e et + 0,8 % au 1er).
    Le taux de chômage est quant à lui reparti à la hausse, pour s’établir à 5,7 % au 3e trimestre.
    Autre signe de retournement du marché de l’emploi, l’intérim est orienté à la baisse. L’emploi, resté dynamique malgré un ralentissement de l’activité, est désormais impacté. Dans l’enquête de conjoncture auprès des entreprises d’Ille-et-Vilaine, la part des entreprises indiquant une baisse des effectifs au 2e semestre est légèrement supérieure à la part des entreprises indiquant une hausse (17 % contre 18 %).

     

    Pas d’embellie en vue

    Les anticipations à 6 mois restent pessimistes. Seules 10 % des entreprises prévoient une hausse de leur chiffre d’affaires. Le marché du travail ne devrait pas non plus connaître d’amélioration.
    Les réponses indiquant une baisse à venir des effectifs sont 2 fois plus nombreuses que les retours anticipant une hausse.

     

    ça m'intéresse, je consulte les résultats détaillés 

     

     

     

     

    Note de conjoncture : l'économie vue par les chefs d'entreprises

    Un document réalisé par l’Observatoire économique de l’Ille-et-Vilaine sur la base d’une enquête menée auprès des entreprises du département. Les entreprises ont été interrogées du 5 au 11 décembre sur leur activité économique des 6 derniers mois (chiffre d’affaires, rentabilité, investissements, effectifs) et leurs perspectives à 6 mois. 477 entreprises de l’Ille-et-Vilaine ont répondu à cette enquête, échantillon représentatif des secteurs industrie, BTP, commerce et services