Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
0

Comment recruter le bon collaborateur pour votre entreprise ?

Comment recruter le bon collaborateur pour votre entreprise ?
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez

Réussir à recruter un collaborateur pour votre entreprise est un enjeu stratégique à bien des égards, que cela soit pour assurer le bon déroulé de votre activité comme pour soutenir votre croissance . Il existe différentes approches qui vous permettront de dénicher la perle rare voire pourquoi pas même le fameux mouton à cinq pattes ! Comment recruter le bon collaborateur pour votre entreprise ? Nos conseils.

Pour recruter un collaborateur, l’anticipation est la clé

Comme vous le constatez certainement, il est souvent bien difficile de recruter. Les chiffres de Pôle Emploi en attestent d’ailleurs : plus de 800 000 offres d’emplois sont actuellement non pourvues ; soit le double en une année. La crise a renforcé le phénomène, car non moins de 5 millions d’actifs sont sortis du marché du travail. Résultat : plus de 50 % des entreprises éprouvent des difficultés à recruter.

Mais rassurez-vous, cette situation est loin d’être une fatalité ! En anticipant vos besoins en recrutement, vous pourrez activer les bons leviers et atteindre vos objectifs de recrutement. Les deux questions à vous poser sont alors :

  • à quel moment est-il nécessaire de recruter ?
  • pour quelles raisons ?

 

Plusieurs facteurs doivent ainsi vous alerter sur vos besoins en recrutement :

  • remplacer un collaborateur prévoyant de quitter l’entreprise, et ainsi faire face à un turnover dans votre équipe
  • soutenir un surcroît d’activité, que cela soit suite à l’arrivée de nouveaux clients ou pour accompagner le lancement d’une nouvelle gamme de produits et de services
  • épauler votre équipe actuelle qui éprouve des difficultés à mener de front l’ensemble de leurs tâches
  • les heures supplémentaires sont en forte augmentation
  • votre planning accuse du retard et vos clients manifestent leur mécontentement

 

 

Les 5 phases d’un recrutement réussi

Si vous vous retrouvez dans l’une ou l’autre de ces situations, voire dans toutes, il est donc grand temps de recruter ! Un recrutement réussi se déroule en 4 phases :

 

Définir le poste et le profil adéquat
​​​​

En d’autres termes : quel est votre besoin ? Un chargé marketing ? Un commercial BtoB ? Un directeur de la communication ? Un manager ? Après avoir défini le poste à pourvoir, penchez-vous ensuite sur le profil que vous avez dans le viseur. Plusieurs éléments doivent être passés en revue :

  • le niveau de qualification, les diplômes
  • l’expérience
  • les compétences techniques, les savoir-faire et savoir-être

 

Rédiger la fiche de poste et diffuser l’annonce

Grâce au travail effectué sur la première phase, couchez sur papier toutes les spécificités du poste à pourvoir, puis diffusez l’annonce. Les acteurs publics sont dans cette optique de précieux relais. Pôle emploi et l’Apec – pour les postes de cadres – sont en effet les mieux à même de vous épauler dans votre recherche, de même que les CCI. Grâce à son fort ancrage local et à sa fine connaissance du territoire économique, la CCI à laquelle est rattachée votre entreprise est un appui incontournable pour atteindre vos objectifs de recrutement.

 

L’entretien et le choix du candidat retenu

Vient ensuite le moment de recevoir une sélection de personnes que vous aurez identifiées grâce à la réception de plusieurs candidatures. À cette étape de l’entretien en face-à-face, favorisez un échange sous l’angle de la discussion et non des sempiternelles questions-réponses. Vous aurez préalablement préparé plusieurs questions en rapport avec le poste, les compétences, et les savoir-faire bien entendu. Mais la relation humaine prime à ce stade, car un recrutement est un engagement réciproque sur le long terme !

 

Intégrer le collaborateur dans votre entreprise

Appelé également onboarding, l’intégration du nouveau collaborateur dans votre entreprise doit être préparée avec minutie. Son poste de travail doit être prêt de même que son planning sur les premiers jours voire les premières semaines. Dans la même veine, une présentation auprès de ses nouveaux collègues et supérieurs s’impose, de même qu’aux clients et prestataires de l’entreprise.

 

Fidéliser votre nouveau collaborateur

Le recrutement ne s’arrête pas au choix du candidat et à la signature de son contrat de travail. Encore faut-il parvenir à conserver, à fidéliser votre nouveau collaborateur.
Selon une étude menée par Cadremploi en 2019, la fidélisation a un impact significatif :

  • les entreprises qui accueillent efficacement les collaborateurs les fidélisent 2 fois plus que les autres
  • 58 % des employés ayant bénéficié d’un processus d’intégration sont encore dans l’entreprise passées les premières 3 années
  • une intégration mal réalisée coûte en moyenne 7 000 € à l’entreprise.

 

 

Quelle solution choisir entre un recrutement en interne et en externe ?

Recruter en interne, soit accorder le poste à l’un de vos employés, génère des bénéfices :

  • vous maîtrisez les coûts
  • vous valorisez votre marque employeur en octroyant une promotion à l’un de vos collaborateurs
  • l’opération est rapide
  • vous n’avez pas besoin de passer par la phase d’intégration

 

Le recrutement externe, qui consiste à dénicher un candidat extérieur à l’entreprise, représente également des avantages à prendre en compte :

  • vous bénéficiez d’un panel large de candidats potentiels
  • votre entreprise s’enrichit d’un nouveau talent, de nouvelles compétences, de nouvelles expertises
     

Le recrutement d’un collaborateur est ainsi affaire de méthode et d’organisation. Le recours à des acteurs de la vie économique locale, à commencer par votre CCI, Pôle Emploi ou encore l’Apec, est judicieux tant pour vous aider à définir vos besoins que pour procéder au sourcing de candidats.

 

 

Un article rédigé par Mireille Tocquer, conseillère entreprise CCI Finistère.

 

Optimiser le pilotage de votre entreprise