Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
0

Quelles sont les attentes des collaborateurs dans leur entreprise ?

Quelles sont les attentes des collaborateurs dans leur entreprise ?  Ressources Humaines
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez

En matière de fidélisation, comprendre les besoins profonds des collaborateurs représente une première étape incontournable. En l’occurrence, les mutations profondes que connaît le monde du travail conduisent à un constat : au-delà de la rémunération, les salariés cherchent avant tout à vivre une expérience collaborateur unique qui fait la différence.

Le bien-être au travail : une priorité grandissante pour les collaborateurs

Si le bien-être au travail constitue une attente forte depuis des années, la crise sanitaire du covid-19 a accéléré cette tendance. Selon une étude réalisée par l’IFOP en mai 2020 sur un échantillon de 1 000 personnes, le confinement aurait changé le rapport au travail pour 58 % des salariés. 81 % considèrent ainsi le bien-être au travail comme un enjeu prioritaire, alors qu’ils n’étaient que 56 % à se prononcer en ce sens en septembre 2018.
Meilleure conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle, possibilité de télétravailler, cadre de travail agréable… les sujets de réflexion pour développer l’attractivité de l’entreprise ne manquent pas et rendent indispensable l’intégration d’une vraie fonction RH dans votre organisation.

 

Les collaborateurs sont en quête de sens

Il ressort d’une enquête menée en juin 2020 par le CESI et IPSOS en partenariat avec Les Échos que 90 % des collaborateurs estiment que leur entreprise doit leur permettre de trouver du sens à leur travail. Que signifie le « sens au travail » précisément ? S’il n’existe pas de réponse toute faite, on peut malgré tout affirmer que les collaborateurs ont besoin de comprendre le contexte dans lequel ils travaillent, en ayant accès à des informations claires quant aux objectifs collectifs et individuels et au rôle qu’ils jouent.
Par ailleurs, les collaborateurs expriment aussi leur souhait de travailler pour une entreprise engagée. Selon l’enquête précitée, 83 % d’entre eux jugent important voire essentiel que leur entreprise soutienne des causes d’intérêt général. Ils sont en outre 85 % à attendre de leur entreprise qu’elle leur permette de se sentir utiles aux autres. Des attentes importantes existent donc également sur le terrain des valeurs (solidarité, authenticité, éthique…) et de la culture d’entreprise. Pour y répondre et faire face aux problématiques RH qu’elles rencontrent, les PME ont donc tout intérêt à mettre en avant leur ADN et à développer un sentiment d’appartenance fort.

 

Les attentes des salariés

 

Le souhait des salariés d’être écoutés et reconnus

Lorsqu’il est directif et « descendant », le management est susceptible de générer des frustrations. Pour être impliqués et épanouis, les collaborateurs souhaitent de plus en plus sortir de ce modèle et prendre part aux décisions les concernant en bénéficiant d’une certaine autonomie. À titre d’exemple, 88 % des salariés veulent définir comment et quand ils utilisent les espaces de bureau, tout en combinant le travail à distance (source : étude « Les collaborateurs de demain » réalisée en août 2020 par CISCO).
Sans surprise, les collaborateurs veulent enfin être reconnus dans leur travail, ce qui doit conduire les entreprises à réfléchir à leurs méthodes de management et à l’adoption de nouvelles pratiques (points réguliers avec les équipes sur les résultats, nouvelles responsabilités confiées aux collaborateurs les plus impliqués etc.).

 

L’adoption de nouvelles méthodes de travail

Pour en finir avec le modèle descendant précédemment évoqué, les collaborateurs manifestent leur envie de travailler de façon plus transversale. Cela passe non seulement par la mise en place d’un management plus participatif, mais aussi par une nouvelle organisation du travail et une ouverture sur le digital. C’est ce qu’illustre en effet l’étude de CISCO déjà citée :

  • 83 % des salariés, s’ils pouvaient occuper le poste du dirigeant le temps d’une journée, choisiraient de mettre l’accent sur des outils de communication et de collaboration efficaces.
  • 77 % des salariés considèrent que les formations sur les compétences technologiques et numériques sont indispensables.

 

De façon incontestable, proposer une expérience de travail riche, porteuse de sens et moderne est devenu un enjeu prioritaire pour les entreprises de toutes tailles.

 

 

Un article rédigé par Véronique Geindreau, conseillère entreprise experte RH CCI Morbihan.

 

Checklist : les essentiels de la fonction RH