Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
0

Trois idées pour fidéliser vos salariés

Trois idées pour fidéliser vos salariés
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez

La fidélisation des collaborateurs nécessite un travail de fond sur la marque employeur. Vous vous demandez comment passer de la stratégie à l’action et de quelle façon cultiver le sentiment d’appartenance ? Pour vous inspirer, découvrez trois idées tirées de l’expérience de Patricia Diot-Texier, conseillère entreprises Ressources Humaines à la CCI d’Ille-et-Vilaine.

Valorisez vos salariés et vos métiers

Dans une entreprise, chacun doit avoir le sentiment de faire partie intégrante d’un collectif tout en étant reconnu dans son individualité. La prise en compte de l’humain est primordiale dans le processus de fidélisation. L’écoute, la confiance, la communication vis-à-vis des salariés sont des principes importants à mettre en œuvre pour favoriser les prises d’initiatives et d’implication tant sur le plan collectif que sur le plan individuel.

En pratique, cette valorisation peut prendre la forme d’une mise en avant de vos collaborateurs, en particulier sur votre site web ou vos réseaux sociaux. C’est d’ailleurs cette voie qu’a empruntée Pierre Henri Hamon, dirigeant de l’entreprise de travaux agricoles Hamon (Guer, Morbihan).

 

"Lors de l’accompagnement sur le sujet de la marque employeur, raconte Patricia, nous avons réfléchi ensemble à la valorisation du capital humain de l’entreprise, parallèlement à la présentation de leurs produits et prestations clients sur leur site internet. L’idée de présenter les métiers de l’entreprise sur les réseaux sociaux a fait sens. L’entreprise a publié plusieurs portraits qui mettent en valeur les compétences, le parcours et les passions de chacun."

 

Si la démarche exige quelques précautions, elle produit toutefois l’effet escompté : "Il faut proposer l’exercice à tous les salariés, sans l’imposer. En l’occurrence, le dirigeant a su lever les craintes et respecter les collaborateurs ne souhaitant pas participer. Les salariés sont fiers, et cela se traduit même par des challenges sur le nombre de likes obtenus ! "

 

Diffusez d’abord vos offres d’emploi en interne

Lorsqu’un poste est à pourvoir, bon nombre de PME se lancent rapidement dans la publication d’une offre d’emploi. Pour Patricia, "c’est décevant pour un salarié d’avoir l’information de façon détournée, via les réseaux sociaux ou la presse locale . Informer en amont les salariés d’un poste à pourvoir permet à chacun de se sentir acteur et partie prenante dans l’entreprise. Ils peuvent par exemple jouer le rôle d’ambassadeurs en parlant de l’offre d’emploi autour d’eux et tout simplement suivre l’évolution de l’organisation. Pour l’entreprise, c’est aussi le moyen de démontrer l’attention portée au développement des compétences. Couplée aux entretiens professionnels, la pratique permet de faire émerger des envies et de faire évoluer des collaborateurs en interne. Elle est de surcroît facile à instaurer : une information en réunion ou sur un tableau d’affichage suffit.”

Pour notre conseillère, la cooptation doit en revanche faire l’objet d’un cadrage : "les règles du jeu doivent être bien définies et la démarche bien comprise de tous et si l’expérience n’est pas concluante, ce n’est pas grave, on cherche ensemble comment s’améliorer sur ce processus."

 

Construisez un parcours du télétravailleur

Aujourd’hui, le télétravail fait partie des attentes des collaborateurs. Pour autant, il ne convient pas à tous les salariés, y compris ceux qui se disent séduits par l’idée de travailler à distance.
"Ce n’est pas parce qu’un salarié est chez lui qu’il est forcément bien." alerte Patricia. "Un des écueils du travail, c’est qu’un salarié se sente isolé et rencontre des problèmes d’organisation. Il est important de rester en lien avec ses équipes, d’être à l’écoute du salarié pour voir comment il vit cette organisation, qui répond aux évolutions sociétales actuelles.”

Pour éviter l’isolement, notre experte invite à suivre l’exemple d’une DRH qu’elle a accompagnée : "Elle a mis en place un parcours pour appeler chacun des salariés à distance, pour vérifier que tout se passe bien, que ce soit sur le plan informatique ou personnel. Souvent, un appel suffit à maintenir le lien ! C’est au DRH ou au manager de proposer des échanges réguliers et de dire qu’il est disponible, en fixant un cadre pour que chaque salarié se sente relié à l’entreprise. Il est aussi utile de prévoir des temps de partage en équipe."

 

Quel que soit le profil du télétravailleur, Patricia Diot-Texier insiste sur la confiance et le dialogue pour préserver le lien et la collaboration.

Comme vous le voyez, il est possible de fidéliser vos salariés avec des actions simples et efficaces. 

 

Un article rédigé par Patricia Diot-Texier, conseillère entreprise experte RH CCI Ille-et-Vilaine.

 

Audit RH